lundi 16 janvier 2017

Absence radar (Coded Hostile ; Tailspin Behind the Korean Airliner Tragedy) de David Darlow (1989)

Le 1er septembre 1983, un Boeing 747 de la Korean Air Lines (KAL 007) est abattu par un chasseur soviétique Su-15 non loin de l'île de Sakhaline après avoir pénétré l'espace aérien de l'URSS. Le téléfilm de Granada Television expose les faits et se concentre sur le côté américain, notamment l'action des services de renseignement et la réaction politique à l'événement via le département d'Etat.

Le téléfilm est basé sur le livre de Seymour Hersh sorti quelques années après l'événement. L'hypothèse développée est que les Soviétiques ont paniqué en raison des nombreuses missions SIGINT effectuées par les avions-espions RC-135 dans le secteur, n'ont pas identifié l'appareil comme un avion-civil et ont tiré. Les services de renseignement américains l'avaient compris, mais les décideurs politiques ont néanmoins utilisé l'incident pour faire croire à un acte délibéré et affaiblir ainsi la position de l'URSS. Comme un autre sur le même sujet, le téléfilm a été tourné avant la fin de la guerre froide et les documents fournis depuis par la Russie. En 1993, une version mise à jour du téléfilm a été réalisée par Granada.

L'incident survient en pleine crise des Euromissiles, alors que le président américaine Reagan avance le projet IDS, et que la flotte américaine du Pacifique a mené des manoeuvres agressives au large des îles Kouriles. Le fait que les Soviétiques aient d'abord nié avoir abattu l'avion, puis aient livré certaines informations après la chute de l'URSS (encore que des éléments importants soient manquants), ont fait de ce drame un cas d'école des théories plus ou moins farfelues sur ce qui 'est passé ce jour-là. Pour l'époque, le téléfilm était assez bien réalisé, un ave côté quasi documentaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire