samedi 27 février 2016

Mourir pour le califat 5/La victoire vient de Dieu et la conquête est proche (Wilayat Shamal Bagdad)

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn


Titre : La victoire vient de Dieu et la conquête est proche.

Durée : 14 minutes 40 secondes.

Lieu(x) : nous sommes dans le wilayat Shamal Bagdad de l'EI, au nord de Bagdad donc. Le début de la vidéo mentionne les environs du barrage de Samarra comme lieu de l'action. Le barrage se trouve juste à l'ouest de la ville de Samarra, qui se situe à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Bagdad.



Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 9 février. Je n'ai pas trouvé de reportage photo associé à cette vidéo. https://twitter.com/IraqEye me signale que des photos du 5-6 janvier reflètent cette opération. Il y a donc plus d'un mois de décalage cette fois entre la publication de la vidéo et les événements relatés.

Type de vidéo : c'est une vidéo d'attaque de positions fixes par une colonne mobile de l'EI. Beaucoup de ce type de vidéos en Irak ces derniers mois.

Découpage (séquences) : il n'y a pas d'introduction dans cette vidéo. La première partie (environ 4 minutes 30 secondes) montre l'attaque sur l'installation adverse et le butin. Une deuxième partie montre la poursuite et l'exécution de fuyards, puis sans transition, le renouveau de l'attaque (environ 10 minutes).

Soldats rebelles 1/13ème division (Firqa 13)

Merci à Mathieu Morant.


La 13ème division est un groupe armé rebelle qui a ses racines dans la ville de Maarat al-Numan, au sein de la province d'Idlib, d'où est originaire son chef, le colonel Saoud, qui a fait défection des forces du régime en mars 2012. Fondée en juin 2013, elle a su s'imposer comme un acteur dans le combat contre l'EIIL en décembre 2013-janvier 2014, avant d'être parmi les groupes récipiendiaires des premiers lance-missiles antichars TOW américains en avril-mai 2014, qu'elle a su utiliser à bon escient contre les véhicules du régime et de ses alliés. La 13ème division a des relations tendues avec le front al-Nosra qui chasse d'autres groupes rebelles dans la province d'Idlib à partir d'octobre 2014. Ce qui ne l'empêche pas de côtoyer le groupe lors de la capture des dernières positions de la province d'Idlib tenues par le régime de décembre 2014 à mai 2015. Ce dernier mois, elle rentre dans la structure de coordination Fatah Halab qui montre sa présence à Alep : la 13ème division est présente dans le nord-ouest du pays, à Idlib, Alep, Hama et Lattaquié. Elle est mise à mal par l'intervention russe, d'abord aérienne, puis plus directe, à partir de septembre 2015, qui se fait surtout sentir dans ses zones d'opérations. Avec la poussée du régime autour d'Alep en janvier-février 2016, la 13ème division doit à la fois combattre le régime, les Kurdes de l'YPG et l'Etat Islamique. Pour autant, elle est toujours capable d'aligner un bon nombre de combattants (difficile à estimer : sans doute plus de 1 000, mais jusqu'à quel effectif ?), elle est ravitaillée en missiles TOW (qu'elle continue à utiliser efficacement) et en autres armes par ses soutiens extérieurs, et elle reste fidèle à un projet post-Assad de transition vers un Etat civil, non islamique. En somme, un groupe rebelle parmi beaucoup d'autres qui compte dans le paysage de l'insurrection armée face au régime syrien.

mardi 23 février 2016

Mourir pour le califat 4/Le raid sur le village d'al-Azim (Wilayat Diyala)


Merci à Mathieu Morant et https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : Le raid sur le village d'al-Azim.

Durée : 6 minutes 5 secondes.

Lieu(x) : le village d'al-Azim est situé dans la province de Diyala, à l'est et au nord-est de la capitale irakienne Badgad. Plus précisément le village se trouve au nord-ouest de la province, pas très loin de la frontière avec la province de Salahuddine, à 60 km à l'est de Samarra et à 100 km environ au nord de Bagdad.


Le rond noir montre le village attaqué par l'EI.


Date (sûre par recoupement ou estimée) : je n'ai pas trouvé de reportage photo de l'EI reprenant les images de la vidéo mais l'EI a manifesté un regain d'activité dans ce secteur à la fin janvier 2016. La vidéo ayant été mise en ligne le 13 février, il est probable qu'elle reflète ces opérations.

lundi 22 février 2016

[avec Mathieu MORANT] Mourir pour le califat 3/A l'ombre des épées (Wilayat Homs)

Merci à https://twitter.com/BiladFransa, https://twitter.com/green_lemonnn, Xavier Servitja Roca et quelques autres.

Titre : A l'ombre des épées.

Durée : 24 minutes 44 secondes

Lieu(x) : l'action se déroule pour partie dans le secteur de al-Dawah, à 5 km à l'ouest de Palmyre, qui a été très disputé entre le régime et l'EI au mois de janvier (troisième séquence de la vidéo). La quatrième séquence de la vidéo a pour théâtre Qasr al-Halabat, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Palmyre. Pour les deux autres séquences (tirs de missiles antichars et kamikazes), impossible pour le moment de déterminer les lieux.

La séquence 3 de la vidéo se déroule à al-Dawa autour des 12-13 janvier. La séquence 4 se passe à Qasr al-Halabat, vers le 22 janvier.
Carte du front (plutôt pro-régime) datée du 27 janvier.



Mourir pour le califat 2/Le raid des Vautours (wilayat al-Anbar)

Merci à https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : Le raid des Vautours.

Durée : 13 minutes 45 secondes.

Lieu(x) : plusieurs lieux sur la vidéo. La première attaque kamikaze dans l'introduction a lieu à l'est de Ramadi. Les attaques kamikazes de la deuxième séquence ont lieu à 70 km environ à l'ouest de Ramadi. L'attaque de la troisième séquence est contre une position fixe de l'armée irakienne a lieu dans la région de Nukhayb, localité située à une centaine de kilomètres à peine de la frontière saoudienne, bien plus au sud.

La séquence 2 de la vidéo a lieu à l'ouest de Ramadi (point noir en haut : environ 70 km à l'ouest de la ville). La séquence 3 se déroule près de Nukhayb, plus au sud, vers la frontière saoudienne.

jeudi 18 février 2016

Mourir pour le califat 1/ Fursan al Nasr 6 (Wilayat Falloujah)

Merci à Arnaud Delalande, Mathieu Morant et https://twitter.com/green_lemonnn

Titre : Fursan al-Nasr 6 (Les chevaliers de la victoire-épisode 6)

Lieu(x) : wilayat de Falloujah de l'EI, soit dans la province irakienne d'al-Anbar. Impossible d'être plus précis à partir de la vidéo. Xavier Servijtia Roca m'a fait remarquer que les noms des kamikazes correspondent à des morts listés par l'EI le 1er janvier 2016 lors d'une attaque dans la région de Saqlawiyah, au nord-ouest de Falloujah : la vidéo évoque probablement cette opération.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 26 janvier 2016. L'EI publiant généralement ses vidéos, le temps de les monter, une vingtaine de jours au minimum après les opérations montrées, on peut en déduire que celle-ci montre des événements se déroulant début janvier au plus tard.

La carte permet de voir le découpage approximatif du wilayat Falloujah de l'EI.


Type de vidéo : c'est une vidéo d'attaque de position fixe par les combattants de l'EI. Ici une installation de l'armée irakienne (caserne ou autre bâtiment). Toute la vidéo est organisée autour de l'attaque de ce point.

Forces attaquées/adversaire : l'armée irakienne. Il s'agit d'une caserne ou en tout cas d'une installation fixe. Les soldats irakiens disposent d'au moins un char T-72 qui passe sur la route devant la caserne. Il y a également plusieurs Humvees. Le char T-72 s'installe au milieu de l'installation et tire sur les combattants de l'EI. On voit au moment de l'assaut sur la caserne par les inghimasi un A-10 Warthog américain et un P-3C Orion américain. Un Su-25 Frogfoot irakien intervient également.

Char T-72 del 'armée irakienne.

On distingue plusieurs Humvees dans la base.

Un avion d'attaque au sol A-10 américain filmé par l'EI.

Un P-3C Orion américain

Un Su-25 Frogfoot de l'aviation irakienne.

Effectifs engagés/tactiques : quelques dizaines d'hommes au plus sont engagés ici, les effectifs sont plutôt faibles. La tactique retenue ici comporte des éléments classiques : le pilonnage initial par exemple avec les armes d'appui. En revanche l'engagement des inghimasi précède celui du seul véhicule kamikaze.

Découpage (séquences) : la vidéo ici n'a pas de découpage par séquences séparées par des effets visuels et/ou bandeaux. Les scènes changent mais sans découpage marqué.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : un canon sans recul SPG-9 porté à dos d'homme tire sur la caserne adverse. Un mortier de 82 mm la pilonne également. Un mortier léger de 50 ou 60 mm (?) est également utilisé dans ce même but. Le char T-72 de l'armée irakienne est pris à partie par le SPG-9 et par un RPG-7. Une mitrailleuse lourde M2HB (12,7 mm), installée derrière des sacs de sable, tire aussi sur l'installation de l'armée irakienne. Il y a également une DSHK de 12,7 mm installée derrière des sacs de sable qui appuie les fantassins. La DSHK et la M2HB sont changées de positions durant l'attaque et filmées à plusieurs endroits différents.

Canon sans recul SPG-9 porté à dos d'homme.

Mortier de 82 mm.


Mortier léger (50-60 mm).

Mitrailleuse lourde M2HB.

Mitrailleuse lourde DSHK.

M2HB.




Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : l'EI engage un bulldozer blindé de manière artisanale (plaques sur les côtés et sur l'avant) pour dégager les approches de l'installation de l'armée, alors que les fantassins en approchent. Le bulldozer est pris à partie par les défenseurs qui font également sauter devant lui des IED apparemment disposés en chaîne devant l'installation, pour l'arrêter. Le bulldozer finit par se retirer. Un technical avec KPV de 14,5 mm prend à parti le Su-25 Frogfoot de l'aviation irakienne qui appuie les défenseurs.

Le bulldozer blindé.





Les défenseurs font sauter une chaîne d'IED devant le bulldozer.




Le technical avec KPV tire sur le Su-25.


Kamikazes (identité) : Abu Sarat al Iraqi (un Irakien).




Véhicules kamikazes (types, impact) : Abu Sarat al Iraqi pilote un camion militaire avec grillage de protection supplémentaire sur l'avant et sur les côtés. Il se fait exploser à proximité ou à l'intérieur même de l'installation de l'armée irakienne.







Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : un groupe d'assaut avec au moins 2 mitrailleuses PK, 2 tireurs avec fusil de précision SVD Dragunov, 1 tireur RPG-7 et des fantassins armés d'AK-47 ou de M-16. On voit à la fin de la vidéo un long tir de mitrailleuse PK avec une grande bande de munitions tenue par un pourvoyeur.

Groupe de combat avec tireur PK, tireur SVD, fantassins.


AK-47.

M-16.

Mitrailleuse PK.

PK, SVD et M-16.


Destructions de véhicules adverses : un véhicule adverse détruit au crépuscule (peut-être le T-72, peut-être par un inghimasi).




Butin matériel : néant si montage comme cela est fort probable.

Morts/prisonniers/blessés adverses : néant si montage comme cela est supposé (du moins pas de pertes visibles dans la vidéo).

Morts/blessés de l'EI : Abu Muslim Al Shami, un Syrien, un inghimasi (combattant armé de l'EI qui porte une ceinture explosive sur lui ; se fait sauter quand il n'a plus de munitions, en cas de situation désespérée etc, différent du kamikaze donc), qui est filmé en train de prononcer un discours avant l'attaque, est tué par le tir du char T-72. Abu Qatada Al Issawi, un autre inghimasi, que l'on voit enfiler sa ceinture d'explosifs avant l'attaque, se fait sauter au milieu de l'installation de l'armée irakienne. La fin de la vidéo rend hommage à un combattant mort, Abu Khalid Al Ansari.

Abu Muslim Al Shami





Abu Qatada Al Issawi





Effets visuels/montage/techniques de propagande : résumé d'un peu moins d'une minute contenant les images frappantes de la vidéo en tête, comme souvent. L'EI n'hésite pas à se servir de documents vidéos ou d'images montrant l'adversaire dans ce résumé (ici l'armée irakienne). Lors de l'explosion du véhicule kamikaze, comme souvent, l'EI fait des retours en arrière rapide et filme l'explosion sous plusieurs angles.

Toute la fin de la vidéo, la partie sur le butin, semble avoir été tirée d'une ou d'autres vidéos. Les lieux, l'éclairage, ne ressemblent pas à ce que l'on voit au début. On aperçoit des Humvees, un char T-72 détruit et de nombreux cadavres. On voit également des effets de l'armée irakienne, un insigne de milice chiite  et un drapeau de la même milice, un camion avec quadritube KPV, un mortier, d'autres armes lourdes et des munitions.

Les dernières images montrent les combattants de l'EI, sur fond de discours sonore de Abu Bakr Al Baghdadi. On voit également un autre véhicule kamikaze exploser et un combattant de l'EI tenant le drapeau du groupe au-dessus d'un cours d'eau.

Religion : au début de la vidéo, toujours la présence de la phrase rendant hommage à Allah. Lors de la scène où Abu Muslim Al Shami est tué par le T-72, la vidéo inclut un discours audio d'Abou Musab al-Zarqawi, le fondateur d'al-Qaïda en Irak. On entend également Zarqawi quand le bulldozer se replie. Quand Abu Sarat al Iraqi jette son camion sur l'installation militaire, on entend un enregistrement audio de Abu Omar Al Baghdadi. La fin de la vidéo est accompagnée d'un discours audio d'Abu Bakr Al Baghdadi.


Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo : le nasheed "سرايا دولتي هيا" accompagne la première partie de la vidéo. L'avancée du bulldozer et son intervention sont accompagnées du nasheed "اليكم ركبنا شبابا رجالا". La fin de la vidéo, avant le butin, se fait sur fond du nasheed "الدولة الاسلاميه - نشيد تقدم الي الموت ثم اقتحم". Deux autres nasheeds sont mis durant la phase du butin : l'un est "God Freshen Some Faces", je n'ai pas identifié l'autre.






Commentaires particuliers : la vidéo répond à un genre classique, l'attaque d'une position fixe de faible importance. Ce qui est moins classique, c'est la présence du char T-72, l'utilisation préalable d'inghimasi avant un kamikaze de même que celle du bulldozer blindé. On note aussi que l'EI est obligé de faire un montage à la fin pour coller à son découpage qui inclut forcément la vision des pertes infligées à l'ennemi ou du butin pris à la fin de la vidéo.